Le Conclave

Image par JillsPics

Charlotte Marchandise

Synopsis

Octobre 2021

Plus de 15 candidat.e.s se revendiquant de la gauche, de l’écologie, de l’humanisme sont officiellement en lice pour les présidentielles de 2022.
Les jeunes écolos, insoumis, socialistes, communistes et membres d’autres dynamiques organisent alors le festival des jeunes engagé.e.s, en Bretagne, dans un champ autour d’une grande ferme.

Dans ce cadre, les candidat.e.s déclarés sont invités à participer à un grand débat avec la jeunesse sur une journée, retransmis en direct. Au regard de la forte mobilisation des jeunes, l’ensemble des candidat.e.s acceptent.
Lorsqu’ils et elles ont installés dans la pièce principale de la ferme, grange réhabilitée, les jeunes sortent et barricadent tout le terrain, enfermant les politiques dans la ferme en clouant les portes et volets.

« Mesdames et messieurs, Vous êtes toutes et tous d’accord sur ces constats :

  • Il est urgent de sauver notre planète.
  • Il est urgent de protéger les plus vulnérables qui sont de plus en plus en souffrance dans notre pays
  • Il est fondamental de retrouver les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité et de sororité qui ont été bafouées par les gouvernements précédents

Séparément, vous allez perdre. Nous l’avons vu en 2017. Nous, jeunesse engagées, refusons de voir à nouveau un deuxième tour Macron/le Pen. Nous ne voulons pas être la génération sacrifiée et rester les bras ballants, subir vos querelles d’égo et vos débats infinis sur des points de programme quand vous avez 80% de commun. Les habitant.e.s de ce pays n’en peuvent plus. Comme vous ne prenez pas vos responsabilités, nous prenons les nôtres. Nous déclarons une nouvelle ZAD, protégées par 5000 jeunes, vos enfants. Le gouvernement n’osera pas nous déloger.

 Vous ne sortirez pas de cette ferme tant que vous ne vous serez pas mis d’accord sur :

  • Une candidate (ou un candidat) commun pour la présidentielle
  • Un premier ministre (ou une première ministre) qui sera en ticket avec la candidate ou le candidat), en parité évidemment
  • Un gouvernement provisoire qui sera le futur gouvernement et l’engagement de commencer dès maintenant à travailler ensemble pour faire un programme commun et écrire les conditions de sa réalisation
  • Un accord pour les législatives pour avoir une majorité à l’Assemblée Nationale
  • Et l’engagement solennel de travailler avec les conventions citoyennes régionales et thématiques qui se créent partout sur le territoire

Vous avez à boire, à manger, des chambres. Votre travail est de vous mettre d’accord, pour notre bien commun. A chaque élection, nous prenez en otage avec vos arrangements partisans. Il était temps de changer l’histoire
Et si nous constatons que vous êtes incapables de créer des consensus forts pour sauver la planère, nous garderons cette ZAD fermée jusqu’en 2022 et présenterons notre propre candidate.

N’oubliez-pas : vous êtes en direct!

La suite

10 épisodes, 10 options

  1. Version sérieuse costa gravras/l’exercice de l’Etat : les débats pour trouver un accord. Ils jouent le jeu mais pour leur propre bénéfice (et on découvre des alliances secrètes)
  2. Version Bisounours : les candidat.e.s prennent conscience de leur erreur, et avec force pleurs et câlins, décident de renoncer à la politique et proposent une fusion des partis pour les législatives et de s’engager à soutenir une élection sans candidats pour créer l’équipe président.e/gouvernement issus des jeunes de la ZAD
  3. Version Tarantino : les candidat.e.s s’entretuent
  4. Version comédie musicale
  5. Version western : longs silence et regards, huis-clos tendu : création de camps, ceux qui soutiennet, ceux qui s’opposent
  6. Version échec et tragédie : les candidat.e.s utilisent la téléréalité pour appeler leurs soutiens à venir les délivrer. Les militant.e.s des partis viennent sur la ZAD et se battent contre les jeunes
  7. Version tout le monde s’en fout : aucune réaction du public, les partis s’organisent sans eux et nomment d’autres candidat.e.s au sein des partis et les remplacent pour les candidatures, les militant.e.s suivent, la ferme est peu à peu abandonnée. Les ténors du partis se rendent compte qu’ils ne sont absolument pas essentiels.